Actualités Sanary-sur-mer Scolaires

Moins de bruit et plus de confort dans les cantines de Sanary

Mardi midi, les derniers panneaux acoustiques ont été inaugurés dans la salle de restauration du groupe scolaire Jean-Michel Cousteau. Une dernière étape qui s’inscrit dans une opération globale d’aménagement pour le bien-être des enfants et du personnel des cantines scolaires.

Mardi midi, les élèves, de maternelle et du primaire de l’école Cousteau à Sanary, se pressent à l’heure du déjeuner vers la salle de restauration. Tour à tour, ils entrent et s’installent, plateau à la main, dans les différentes salles. Les petites tables se remplissent, les conversations vont bon train entre tout-petits puis arrivent les plus grands, sous l’œil attentif des cantinières. Pourtant, malgré les nombreux élèves demi-pensionnaires, le lieu n’est pas si bruyant que ça ! Et pour cause, la dernière tranche de travaux d’installation de panneaux acoustiques est terminée. Et cela s’entend ou au contraire … De forme carré, placés sur les murs ou suspendus au plafond, les panneaux semblent bien performants. Ils sont même recouverts de belle images imprimées, tout droit sorties de l’exposition « l’Art suspendu », qui chaque année se déploient dans la ville.

Un projet qui s’inscrit dans une démarche de qualité afin de garantir le confort sonore des élèves et du personnel

Pour l’occasion, Philippe Von Euw, adjoint à l’éducation, a inauguré ces derniers panneaux iso-phoniques, précisant que la Ville s’était engagée depuis 2017 dans un programme pour l’isolation des réfectoires à travers la pause de nouveaux panneaux. L’objectif étant de réduire le bruit et favoriser le confort sonore des enfants et du personnel. Après l’École élémentaire et maternelle de la Vernette, les travaux sont finalisés à l’école Cousteau. « Les différents services de la Ville ont travaillé ensemble pour mener à bien ce projet aux côtés de l’entreprise Airporta/Siléopta qui a réalisé les travaux », explique Philippe Von Euw. Porté par Robert Porcu, adjoint aux marchés publics, Laetitia Tremouilhac (service des bâtiments), a piloté le projet et collaboré avec le service culture et Virginie Martin afin d’orner ces panneaux blancs de toiles imprimés interchangeables et ainsi d’exposer différents artistes. Un support d’éveil supplémentaire pour les élèves.

L’acoustique ne dépasse pas 77 dBA*, inférieur au seuil recommandé fixé à 80dBA

Jonas Defieu, représentant de l’entreprise de solutions acoustiques, a ainsi pu constater l’amélioration du niveau sonore expliquant qu’une phase d’étude avait été menée avant le début des travaux. « Les panneaux muraux sont très performants et les éléments suspendus agissent sur les deux faces », explique-t-il. L’avantage pour l’entreprise est qu’elle a pu mener les travaux de A à Z, de la fabrication des panneaux au contrôle de l’installation en passant par la pose. « Ces dispositifs sont de plus en plus répandus pour le confort de tous », ajoute-t-il. Le montant global de l’opération s’élève à près de 50 000 euros. Une amélioration non négligeable, puisque le personnel, interrogé sur place, semble très satisfait et les élèves aussi. Nous avons déjeuné avec eux pour tester l’ambiance et avons eu des conversations sans parler fort pour autant ! Le brouhaha continue des cantines est bien moindre.

Philippe Von Euw, Laetitia Tremouilhac, Jonas Delfieu

Ces articles vous intéresseront

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Plus