Actualités Animations Focus Six-Fours Les Plages

Ya Degun Festifal : un monde fou, tout simplement génial !

Plus de 6 000 personnes sur deux soirées ! Les festivaliers ont profité d'un cadre mythique sur l'île du Gaou entre amis et même en famille pour cette première édition. Découvertes musicales, culinaires et sportives ont séduit toutes les générations. Un pari réussi pour le collectif Ya Degun et pour la Ville de Six-Fours qui a soutenu le projet.

Marcher jusqu’au Gaou depuis le port du Brusc, se laisser surprendre par les paysages idylliques, les pointus à fleur d’eau dans la lagune, puis passer le petit pont qui même jusque sur l’île… pour enfin découvrir une esplanade transformée le temps de deux soirées concerts. Le public s’est déplacé en nombre vendredi puis samedi, pour vibrer au son des Djs de renom. Si Alan Braxe, Darius, Boston Bun ou Breakbot et Irfane, têtes d’affiche du festival, étaient très attendus, le line up locale a aussi conquis les aficionados du genre mais pas que. Avec un style bien à elle, la jeune toulonnaise Myle Ren a surpris et séduit le public. Quand à John Revox, Dj et producteur Seynois, il a su faire danser la foule jusqu’au bout du set, offrant un final exceptionnel.

Battle de bboying et BMX  free style surprenants

Les shows sportifs en début de soirée ont également suscité l’intérêt du jeune public. Une battle de Bboying, discipline « hip hop » athlétique et représentée aux JO, s’est déroulé dans le cadre des qualifications Grand Sud, organisée par Mohand Zenasni, fondateur de la crew Original Rockerz. Le vainqueur « Ping Pong » a été applaudi par le public. Adèle et Kamel Loudjertti, deux locaux de l’école de danse de Bandol, Etoile de Rue de Sandrine Quilici, ont eu l’occasion d’évoluer jusqu’en phase finale de la battle. Samedi, les meilleurs sportifs de la discipline se sont envoyés en l’air avec des sauts en BMX vertigineux. Miranda Julian, équipe de France, Patrick Guinez, champion de France, entraîneur de l’équipe de France olympique de BMX free style, Anthony Jeanjean, aux multiples titres, champion d’Europe de BMX, vainqueur de la deuxième coupe du monde, 7e au JO de Tokyo… ont offert un spectacle impressionnant.

Restauration sur place variée et de qualité

Afin de profiter entièrement de la soirée, plusieurs restaurateurs locaux avaient délocalisé leur cuisine afin d’offrir un panel de découvertes culinaires pour les petites et les grosses faims. Burger, fish and chips, hot dog, charcuterie, fromage, sandwiches, sushi, focaccia… (Le Venus du Gaou, E koï Thai & Sushi, Au Village, Phillie’s Diner, Machiro, L’arlequin étaient présents). Si tous ont eu un franc succès, la vedette était sûrement le chef étoilé, Jean François Bérard, fidèle des éditions Ya Degun, qui se déroulent depuis 5 ans au Domaine du Moulin de La Roque, à la Cadière, dans son fief.

Un corner artisanat et associatif

Tout au long de la soirée, le public a pu découvrir l’association du Brusc, Lou Capian, dédié au patrimoine local et à la rénovation des pointus. A ses côtés, la Laverie des Sneakers, installée à Six-Fours centre depuis peu, proposait un nettoyage express de baskets, l’occasion de montrer son savoir-faire en live. Il était également possible de rencontrer le tatoueur et de se laisser tenter sur place par un premier ou un nouveau tatouage. Une expérience à vivre au son d’une musique toujours plus électrisante !

Une équipe soudée, une cinquantaine de bénévoles, une sécurité bien rodéE

Le festival complet, s’est ouvert à tous les âges de 7 à 77 ans, festif, convivial et surtout humain, il a su toucher le cœur des Six-Fournais et au-delà. « On est super heureux de cette première édition au Gaou, la préparation a été douloureuse mais on a accouché d’un bel événement, magique, énorme ! On a vécu quelque chose d’exceptionnel », confie William Wustenberg, président du collectif Ya Degun. Aux côtés du collectif, les services techniques de la ville de Six-Fours ont œuvré d’arrache-pied afin que le site soit au mieux exploité et sécurisé. Une coordination bien ficelé qui a permis le succès de cette première édition. Samedi à 1h du matin, l’équipe a cloturé l’événement avec un énorme   » Merci! et à l’année prochaine » !

Ces articles vous intéresseront

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Plus