Actualités Sanary-sur-mer

Sanary au galop vers son nouveau centre équestre

La Ville de Sanary ouvrira en 2020 un centre équestre dédié aux enfants, aux vacanciers et aux cavaliers amateurs et chevronnés. Cet équipement éducatif et touristique se situera dans le quartier La Cride – Beaucours, sur une parcelle de 35 860 mètres carrés*, et sera en majeure partie financé par l'argent du Casino de Sanary.

Un projet d’envergure est en train de naître en bordure du chemin de Bacchus. Celui d’un centre équestre regroupant trente-deux box, un club-house, un manège, trois écuries, trois carrières, un bâtiment technique, un local sportif et une fumière couverte. Le tout est à l’étude depuis 2016. « Avant d’envisager sa réhabilitation, il a fallu évacuer ce terrain qui était devenu un camping sauvage sédentarisé (camping Pechiney) », déclare le maire de Sanary, Ferdinand Bernhard. Ce projet a été conceptualisé par un maître du genre : un spécialiste de la construction équestre et hippique, en France et à l’étranger. « Il a fallu faire rimer les souhaits de la Ville avec la réalité d’un terrain très vallonné », indique l’architecte Claude Penloup. « Les travaux de terrassement seront de loin les plus coûteux », confirme la municipalité. « Les bâtiments sortiront plus vite de terre puisqu’ils seront assemblés à partir de dalles en béton », précise le maire.

Un projet à taille humaine

Ferdinand Bernhard précise qu’il a visité plusieurs centres équestres avant de réaliser celui-ci.  » Nous voulions un site de grande qualité », explique-t-il. « Selon la commission de sécurité, ce projet a un potentiel d’accueil de cinq cents personnes. Évidemment, nous ne voulons pas créer une telle affluence dans ce quartier paisible », reprend l’élu. 65 places de parking seront créées à proximité de l’entrée principale du centre. Elle disposera aussi d’emplacements « arrêt minute » et d’un accès adapté aux personnes à mobilité réduite. Le futur « club house » (seul bâti restant sur la parcelle) sera grandement réhabilité et possédera une terrasse ouverte sur les activités équestres.

Vers l’école du cheval

« Notre Ville (labellisée entre autres « amie des enfants » et « active et sportive », veut offrir les meilleurs équipements aux enfants de ses écoles. Celui-ci permettra la mise en place de « l’école du cheval » (comme il existe déjà l’école de la mer, l’école de la forêt, etc.). Nos visiteurs en profiteront aussi pleinement », poursuit le maire de Sanary, « il sera alimenté par un réseau d’eau brute du Canal de Provence (moins traitée et moins chère). Le bien-être animal sera aussi au cœur de ses préoccupations et de son développement ». La Ville contractera une délégation de service publique de 9, 12 ou 15 ans avec le futur gestionnaire. « Les négociations sont en cours. Nous devrions connaître le nom du futur délégataire dans l’été ». Les travaux, d’une durée minimum de dix mois, devraient commencer dès le mois de septembre 2019. Ce projet nécessitera 4,78 millions d’euros d’investissement. Il percevra environ 1,3 millions d’euros de subventions (Département et Région) et sera financé pour le reste par « l’argent que le Casino de Sanary rapporte à la Ville », souligne Ferdinand Bernhard.

Photos et propos recueillis par Julien Talani  

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Plus